Nouveau laboratoire de haute sécurité ouvert à Berlin

août 2018 Les scientifiques misent sur BINDER

Recherche sur les virus dans les enceintes BINDER

 

À Berlin, l’Institut Robert-Koch vient d’ouvrir un laboratoire de haute sécurité. Des virus hautement contagieux et mortels tels qu’Ebola ou Lassa peuvent y être diagnostiqués ou étudiés en toute sécurité. Pour leurs recherches, les employés du laboratoire optent pour les incubateurs à gaz (CB) de BINDER.

 

Les virus hautement contagieux peuvent uniquement être étudiés dans un laboratoire doté du niveau de protection le plus élevé. Les conditions optimales pour ceci ont désormais été atteintes au site RKI Seestraße dans le quartier Wedding. Il s’agit d’une unité séparée des autres bâtiments avec une propre alimentation électrique, en eau et en air, dans laquelle les scientifiques peuvent seulement se déplacer et travailler en combinaisons de sécurité.

 

Et pour cause : les agents pathogènes tels qu’Ebola, Marburg, Lassa, Nipah ainsi que de nouvelles pathologies y sont examinés à la loupe. Ils sont aussi stockés à -160 °C ou cultivés dans une étuve bactériologique BINDER pour analyser des modifications. Cela doit permettre de créer des nouveaux médicaments et vaccins.

 

Regardez dès maintenant en détails les caractéristiques les plus importantes de l’étuve bactériologique BINDER (CB) !