Les femmes et la technique

juin 2016 Les femmes dans les professions techniques

Girlpower chez BINDER

Ces dernières années, le pourcentage d’apprentis féminins n’a cessé d’augmenter dans l’industrie et le commerce. Nous aussi, chez BINDER, nous nous engageons activement depuis longtemps, dans le cadre de divers projets, à enthousiasmer plus de femmes pour les professions techniques et à les former au sein de notre entreprise.

Denise Lang de l’arrondissement de Tuttlingen est en troisième année d’apprentissage comme mécanicienne industrielle dans notre entreprise et terminera sa formation probablement en février 2017. Dans l’interview, elle donne un aperçu de sa formation et raconte ce qui l’a décidé à choisir ce métier.

 

Denise, comment as-tu eu l’idée de choisir une profession technique ?

Pendant ma scolarité, j’ai, entre autres, effectué deux stages pratiques chez BINDER. J’ai eu la possibilité d’apprendre à connaître la conception de produits et d’avoir un aperçu du métier de mécanicien industriel. C’est cette profession qui m’a surtout plu. Et comme je me suis sentie très à l’aise dans cette entreprise pendant mon stage, j’ai fait une demande d’apprentissage chez BINDER et reçu aussitôt une réponse positive.

Qu’est-ce que fait exactement un mécanicien industriel ?

Un mécanicien industriel travaille le métal dans toutes ses formes. En plus des tâches manuelles comme fraiser, percer et tourner par exemple, la programmation de machines-outils à commande numérique fait également partie des activités d’un mécanicien industriel. On effectue aussi des petits travaux de construction. Il faut donc posséder également une compréhension technique en plus d’une habileté manuelle.  L’apprentissage terminé, il est possible de travailler dans différents services de fabrication. Les mécaniciens industriels sont employés dans de nombreux domaines car le processus de fabrication chez BINDER comprend peu de tâches de travail du métal. Pendant la formation, on passe dans tous les services du domaine industriel : j’ai ainsi obtenu un vaste aperçu de toutes les étapes de fabrication, du traitement de la tôle jusqu’au montage final.  Les semaines passées dans le service de construction ont été également très instructives. Là, j’ai pu voir le concept complexe qui se cache derrière la fabrication de nos appareils dans sa totalité.

As-tu déjà regretté une fois d’avoir choisi une profession technique ?

Non, jamais. J’ai eu beaucoup de plaisir pendant ma formation jusqu’à présent, ç’a été vraiment une bonne décision. Seuls les examens intermédiaires m’ont paru plutôt éprouvants car ils comptent pour les examens finaux et les questions portaient sur de nombreuses connaissances. Mais, là aussi, je m’en suis très bien sortie.

As-tu des désavantages par rapport à tes collègues masculins ?

Non, pas réellement. Cependant, il ne faut pas être trop sensible. En tout cas, je n’ai eu que des expériences positives dans notre équipe. Qu’il s’agisse de porter des charges lourdes ou que l’on ait besoin d’une aide quelconque, les apprentis tout comme les formateurs sont tout de suite là, prêts à aider.

Quels avantages vois-tu dans la formation de mécanicienne industrielle ?

Pour moi, le meilleur salaire est un clair avantage par rapport aux « professions féminines » typiques.

À quel point es-tu satisfaite de ta période de formation chez BINDER ?

Je suis très satisfaite et je ne pourrais pas m’imaginer une meilleure place d’apprentissage. Les formateurs sont toujours là, à tes côtés et ils ne sont pas très sévères (rire). L’équipe est très soudée et nous avons beaucoup de plaisir à travailler. Les nombreuses activités que BINDER propose à ses apprentis me plaisent tout particulièrement. Nous faisons des sorties par exemple, des barbecues sont organisés, nous sommes allés faire du karting ensemble, etc.

Que conseillerais-tu à d’autres filles qui doivent réfléchir au choix d’un métier ?

En tout cas, faire des stages. À l’école, souvent, on ne sait pas quelle est la différence entre une formation industrielle ou commerciale. Pour savoir quel domaine vous intéresse, il faut d’abord avoir la possibilité d’essayer. Car, en fait, l’apprentissage, c’est une décision pour la vie.

Quels sont tes plans d’avenir ?

J’aimerais commencer par acquérir de l’expérience ici, auprès de BINDER, quand j’aurai fini ma formation.  Ensuite, je pense que je poursuivrai ma formation pour faire technicienne ou agent de maîtrise. BINDER apporte aussi son soutien dans de domaine en proposant plusieurs modèles de formation à ses employés. Mais là, faudra voir ce que la situation donnera.