Étude de cas - TROPACK

août 2016 TROPACK Packmittel GmbH

L’agent dessiccatif : le champion contre les dégâts de corrosion

En cas d’emballage maritime dans des conteneurs de biens pour l’industrie automobile, d’appareils électriques, de médicaments ou de chaussures, c’est-à-dire partout où des produits, des emballages ou des marchandises sont transportés ou stockés, des agents déshydratants sont utilisés pour protéger efficacement les biens précieux contre les effets nuisibles de l’humidité. En effet, en raison du microclimat qu’abritent les espaces clos ou hermétiques, les micro-organismes qui les peuplent sont susceptibles d’endommager voire de détruire l’espace lui-même, mais aussi les objets qui s’y trouvent. Toutefois, pour leur métabolisme, ces micro-organismes ont besoin d’humidité. C’est ici qu’intervient un agent déshydratant : si une quantité suffisante d’humidité est extraite de l’espace ou du conteneur par le biais d’un agent déshydratant, ces micro-organismes tels que les champignons ne peuvent survivre.

 

Les agents déshydratants n’absorbant pas toujours la même quantité d’humidité, Tropack analyse en laboratoire des échantillons de chaque livraison. L’entreprise utilise une chambre climatique à conditions constantes de la de BINDER pour contrôler la capacité d’absorption des granulés d’agents déshydratants tels l’alumine, le gel de silice et les tamis moléculaires.

 

La simplicité d’utilisation de l’appareil et les valeurs de température et d’humidité constantes dans la durée étaient particulièrement importantes pour nous.

Heiner Siering, AQ/PT et responsable de la qualité chez Tropack